Empty land /2013
Retour / return
Dans Empty land, Lionel Bayol-Thémines ’étudie les traces physiques, architecturales du dernier conflit mondial, laissées dans le paysage. Il met en avant leurs champs mémoriels. Sur les cotes, le long de la frontière reste ces fortifications d’une période de notre histoire commune, du langage de l’homme vers l’homme. Ces blockhaus découpés du paysage restent, habitent, tels des fantômes, des empreintes, à jamais marquant cet espace et la mémoire qui y est associée. Comme dans Typology of human language les paysages sont découpés durablement. Le temps nous séparant de leur fonction première, nous amène a entrevoir, ces formes architecturales blanches autrement. Elles glissent vers une autre fonction, vers un autre imaginaire de mémoire.
Mentions légales
Home
Copyright 1990-2017 Lionel Bayol-Thémines-Tout droits réservés ADAGP