Retour / return
Into The Cloud / 2015
Dans l’installation Into The Cloud, des photographies fragmentaires du ciel ont été marouflées sur de gros cubes enchevêtrés de manière chaotique, tels des extrusions de pixels géants tout droit sortis d’un écran. J’ai voulu donner une matérialité à des images qui n’en ont pas, tout comme l’objet qu’elles représentent – le ciel – est quelque chose d’intangible.
 
Installation, format (hauteur 300 cm, surface au sol 25 m2)
Photographies, cubes de bois, aluminium.
 
In the installation  Into The Cloud, fragmentary photographs of the sky were sticked on large chaotically entangled cubes, such as giant pixel extrusions straight out of a screen. I wanted to give materiality to images that do not have them, just as the object they represent - heaven - is something intangible.
Installation, variable size (heigh 300 cm, ground surface 25 m2)
Photography, wood cube, aluminium
Into the cloud 1
Into the cloud 2
 
Format variable hauteur 300 cm X 300 cm, photographies de ciel contrecollées sur des  cubes de béton flottants, vissés par leur sommets
 
Variable format height 300 cm X 300 cm,  photographs of sky laminated on concrete cubes floating, screwed by their tops
 
Into The Cloud, (2013), des photographies fragmentaires du ciel ont été marouflées sur des cubes de béton enchevêtrés
de manière chaotique, tels des pixels tout droit sortis d’un écran. On peut à nouveau y voir la volonté de l’artiste
de donner une matérialité à des images qui n’en ont pas, tout comme l’objet qu’elles représentent – le ciel – est
quelque chose d’intangible, mais aussi le désir de partager une expérience sensible ; le ciel qui ouvre les horizons sur
une liberté absolue, sur l’espoir ou la transcendance, se trouve désormais emprisonné dans le pixel.
Albertine Da silva
Mentions légales
Home
Copyright 1990-2017 Lionel Bayol-Thémines-Tout droits réservés ADAGP